Paolo Merloni

Peinture anormale

Le langage artistique de Paolo Merloni a beaucoup changé pendant et après son parcours à l’Académie des Beaux Arts de Rome (1999-2004).

Une décenie picturale

Pour la première fois, il utilise le support de la toile, abandonnant papier et supports périssables. Dans cette période il approfondi son travail pictural. Paolo apprend que même dans l’art il y a des règles qu’il faut connaître pour pouvoir les transgresser. C’est la période de l’étude de la peinture et de l’anatomie.

Ce que Paolo apprend à côté des maîtres Gianfranco Galante et Andrea Volo, il le transpose dans une recherche formelle, d’après nature ou d’après la photographie. Mais l’anormalité persiste encore dans l’artiste académique, marquée surtout par la couleur, qui est là pour animer la forme des paysages et portraits, en donnant force à l’expression.

Les sujets des tableaux changent et couvrent une décennie de recherche picturale. Ce sont des portraits de camarades, des raccourcis d’églises, des portraits de famille ou des rêveries sur l’autre sexe. Il alterne dans la peinture, l’utilisation du dessin préparatoire et l’improvisation.

  • apres le mariage sur le divan
  • arlequin dangereux
  • claudia qui ecrit
  • comme charlot
  • conversation a via cola di rienzo
  • la famille perna
  • la fontaine
  • le rude travail du donnisme
  • lecture
  • les femmes de l antiquite
  • les indiens
  • ma famille dans les annees 50
  • mes grands parents a capri
  • mettre en ordre
  • portrait de venere